Conférence-Débat 2011

LECODEV, en partenariat avec la Cité Collégiale d’Ottawa, a organisé, le 22 octobre 2011, une Cette conférence-débat ayant pour intitulé :

La formation pour les métiers d’avenir et le développent durable dans un contexte de mondialisation

Les conférences ont porté sur la formation des compétences en adéquation avec l’entreprise dans le contexte de la mondialisation et des crises qui lui sont associées (délocalisations, sous-traitance, changement dans les processus de production et de distribution). Cet évènement a offert une opportunité de conjuguer les attentes des acteurs économiques avec les objectifs des formateurs. Cela a aussi été l’occasion d’affiner les processus et modalités d’échange et de collaboration entre les membres et sympathisants de LECODEV d’une part, et l’entreprise dans les pays tiers d’autre part.   

Présentation de Dr Michel Caron agr. La formation offerte à La Cité Collégiale, ses atouts et ses retombées. La recherche appliquée à La Cité Collégiale : un outil de formation professionnelle

Lors de cette présentation, Dr Caron a examiné l’approche utilisée pour favoriser l’implication des étudiants et l’impact sur leur formation. Le conférencier a discuté des implications du CRAB dans des projets touchant le développement durable et les énergies renouvelables.

Présentation de M. Abderahim (Samir) Boumaraf. Rôle de la formation dans le développement

  1. Boumaraf a parlé de la formation des compétences, son importance, sa nécessité et son opportunité dans un milieu économique en pleine mutation. Il a aussi établi un lien entre la formation des compétences et le rôle que doit jouer l’entreprise en tant qu’élément de production et les centres de formation en leur qualité de centres de savoir. Il a rapporté l’expérience  du Maroc et de la Tunisie, dans la mesure qu’ils ont fait appel a l’expertise étrangère à la fois pour aider à la formation des compétences nationales et pour changer les mentalités locales sur le plan professionnel.

Présentation de Dr Chalabi. Développement Durable et urbanisation

L’urbanisation a toujours représenté une dualité dans le concept et la gestion, une espèce de casse-tête moderne, un mal nécessaire à condition d’en éviter les effets létaux.

L’éclatement des villes n’a fait qu’aggraver la situation avec la multiplication des mégapoles, ceinturées d’habitats précaires le plus souvent. La disparition des terres arables et des zones humides est telle que des mesures draconiennes s’imposent. Les Nations Unies se sont penchées sur la question et développé des protocoles et outils décisionnels intégrés dans la Convention sur la Diversité Biologique (CBD).

 

Leader de l’innovation et de l’économie du savoir

contactez-nous