BIOGRAPHIES DES INTERVENANTS : DE LA TRANSITION DÉMOCRATIQUE AU DÉVELOPPEMENT DURABLE :QUEL RÔLE POUR LA DIASPORA ?
juillet 25, 2019
DÉBAT ET RÉFLEXIONS SUR LES VOIES ET MOYENS POUR UN TRANSFERT GAGNANT-GAGNANT
octobre 14, 2019
Show all

Conférence-débat

De la transition démocratique au développement durable : quel rôle pour la diaspora ?

Avec professeur Chems Eddine Chitour – 27 juillet 2019 – HEC Montréal – Canada

En partenariat avec la Fondation Club Avenir (FCA, www.clubavenir.com) et la Jeune Chambre de Commerce Algérienne du Canada (JCCAC, www.jccac.ca), le réseau LECODEV (www.lecodev.com) a organisé une conférence animée par le Professeur Chems-Eddine Chitour.

Avant de parler de la « révolution tranquille » (dit « hirak » en Algérie) entamée le 22 février 2019, le professeur Chitour a situé les repères historiques fondateurs de l’Algérie pour contribuer à comprendre davantage d’où vient l’Algérie d’aujourd’hui et l’importance de la sérénité et l’ouverture dans les réflexions qui contribueront à construire l’Algérie du futur où l’éducation prendra une place déterminante. 

Selon le conférencier, l’Algérie nouvelle ou la « 2e république » devra faire face à deux défis majeurs : i) la transition énergétique pour passer d’une économie pétrolière à celle fondée sur les énergies renouvelables orientée vers le développement humain et économique durable ; ii) un nouveau système éducatif moderne en adéquation avec l’économie du savoir et de la connaissance où les nouveaux outils d’apprentissage informatisés et la diaspora seront mis à profit.

Suite à la conférence, un débat s’est engagé entre le panel qui réunissait en plus du conférencier, des représentants de chacun des 3 organismes : Mme Karima Ainenas (FCA), Melle Ikram Mecheri (JCCAC) et M. Sofiane Baba (LECODEV). Le débat s’est concentré autour 3 questions principales :

  1. Comment les membres de la diaspora peuvent aider les concitoyens en Algérie ?
  2. Comment intégrer les différentes initiatives de la communauté algérienne au Canada pour optimiser les retombées en Algérie en tenant compte des limites du bénévolat ?
  3. Comment créer des ponts fiables et fonctionnels entre les organismes de la diaspora et l’Algérie ?

Il en est ressorti l’importance accrue de mutualiser les efforts et les initiatives de ces trois organismes dans le cadre de la stratégie d’augmentation de la visibilité de la diaspora algérienne du Canada et de détermination de moyens communs à mettre en œuvre des moyens pour, non seulement, renforcer l’excellence au sein de cette diaspora mais, également, déterminer comment la mettre à profit pour l’Algérie future en voie de se construire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *