La dynamique mondiale et l’avenir des États : Cas de l’Algérie
décembre 2, 2016
Plateforme Likoul Algérie
octobre 14, 2018
Show all

Conférence‐débat : Polytechnique Montréal

Organisée par le réseau LECODEV Samedi 5 août 2017 à 14h00 Pavillon Lassonde Salle M1510

Le nouvel ordre énergétique : Défis et opportunités de développement durable

De nombreux spécialistes prédisent à la fois un avenir sombre mais pas irrémédiablement joué si on met en œuvre une transition assumée vers les énergies décarbonées. Nous sommes au bord de la rupture en terme d’emballement du climat. Pour éviter de dépasser une augmentation de température de 2°C, les 2/3 des réserves pétrolières, gazières et de charbon doivent rester dans le sous-sol. Il s’agit là d’un difficile défi pour des pays en pleine ébriété énergétique malgré les effets d’annonce tel que l’Accord de Paris. Au cours des prochaines décennies, la croissance de la demande mondiale en énergie sera portée aux deux tiers de son niveau actuel par les pays hors OCDE. Nombre de pays feront évoluer significativement leurs mix énergétiques. La Chine qui a décidé d’investir à marche soutenue dans les énergies renouvelables investira pas moins de 344 milliards d’Euros dans les énergies renouvelables d’ici 2020.

L’avenir de l’énergie est électrique et durable. Elle est lʹune des principales solutions permettant de réduire les émissions de GES. La part de lʹélectricité dans la consommation finale d’énergie va croître de plus en plus dans le monde. Le recours au vecteur électrique est partout très développé et la part des énergies renouvelables dans le bilan électrique mondial dépasse 33%, un chiffre supérieur au poids du gaz naturel (25%). La part du nucléaire serait à 20%, le reste de lʹélectricité est produit avec du charbon. Dans tous ces scénarii, lʹaspect climat sera récurrent il y a urgence d’agir. Les changements climatiques entreront en résonance avec une très grande variété dʹenjeux climatiques, géopolitiques, de biodiversité, et de sources de pollution multiples.

 

Professeur Chems‐Eddine Chitour de l’École Nationale Polytechnique d’Alger (Algérie).

Double‐Ingénieur en génie chimique et en raffinage du pétrole, le professeur Chitour est titulaire d’un doctoratingénieur de l’Université d’Alger (Algérie) et d’un doctorat es‐Sciences de l’Université Jean Monnet (France). Il enseigne la thermodynamique. Il est l’auteur de plus de 100 publications scientifiques et il a publié 8 ouvrages didactiques sur la physico‐chimie des surfaces, le raffinage du pétrole et la thermodynamique ainsi que 12 ouvrages sur la politique énergétique, le droit de la force, la mondialisation et les changements climatiques, l’histoire, l’éducation, la culture, etc. Il anime annuellement, et ce depuis 20 ans, une Journée technique sur l’énergie. En parallèle à ses activités universitaires, le professeur Chitour contribue dans plusieurs journaux pour traiter tant des enjeux énergétiques que des enjeux sociaux et politiques. Au cours de sa longue carrière, il a occupé de nombreuses responsabilités dans l’enseignement supérieur en Algérie.

Télécharger afficher PDF

EN SAVOIR PLUS (Lien Externe)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *